Focus sur la rénovation énergétique

La Nantaise d’Habitations continue la mise en œuvre de son plan de rénovation énergétique issu du Grenelle de l’environnement. Trois nouveaux programmes concernant 141 logements à hauteur de 6 806 K€ ont été lancés en 2017. En 2018, 182 logements seront rénovés.

Depuis 2010, 954 logements ont été rénovés sur le plan énergétique, ou sont en cours de rénovation. Aujourd’hui, l’ensemble du parc de La Nantaise d’Habitations est de classe énergétique A, B, C ou D et en 2020, 85 % du parc sera classé en A, B ou C.

L’accompagnement du FEDER

Le fonds européen de développement régional (FEDER) a pour vocation de renforcer la cohésion économique, sociale et territoriale dans l’Union européenne en soutenant le développement équilibré de ses régions. En France, le FEDER intervient, entre autres, sur la thématique suivante : soutenir la transition vers une économie à faibles émissions de carbone.

C’est par le biais de cette thématique environnementale que le FEDER apporte son aide aux opérations de rénovation énergétique menées par La Nantaise d’Habitations. En effet, le soutien à la transition énergétique de la Région Pays de la Loire est un des objectifs du FEDER et passe notamment par la réduction de la consommation énergétique des bâtiments. Les différents programmes de rénovations de résidences menés par La Nantaise d’Habitations, via entre autres une amélioration de l’isolation thermique des bâtiments, répondent à cet objectif.

Ainsi, plusieurs chantiers récents de rénovation énergétique, entrepris par La Nantaise d’Habitations, bénéficient ou ont bénéficié des subventions du FEDER :

  • La résidence PRAIRIE AU DUC 1, à Nantes, constituée de 7 logements, à hauteur de 23 696 €

 

 

 

 

 

  • La résidence PRAIRIE AU DUC 2, à Nantes, constituée de 9 logements, à hauteur de 27 132 €

 

 

 

 

  • La résidence LE RALLIEMENT, à Nantes, constituée de 7 logements, à hauteur de 13 108 

 

 

 

 

 

  • La résidence THEOPHILE GUILLOU, à Saint-Herblain, constituée de 47 logements, à hauteur de 176 705 €

 

 

 

 

 

  • La résidence LE BOIS ST LYS, à Carquefou, où 10 logements ont été rénovés, à hauteur de 16 602 €

 

 

 

  • La résidence LES MAHAUDIERES, à Rezé, constituée de 133 logements, à hauteur de 328 814 €

 

 

 

  • La résidence LA BLANCHERE, à Saint-Herblon, constituée de 12 logements, à hauteur de 48 000 €

 

 

 

  • La résidence LE BOURG à Erdeven, constituée de 16 logements, à hauteur de 70 188 €

 

 

 

  • La résidence PRIMEVERES, à Lorient, constituée de 12 logements, à hauteur de 67 819 €

 

 

 

 

  • La résidence BEAU VERGER, à Nantes, constituée de 11 logements, à hauteur de 44 000

 

 

 

  • La résidence LES GALOCHETS, à Saint-Leger-les-Vignes, constituée de 8 logements, à hauteur de 30 459 €

 

 

 

  • La résidence ERDRE C, à Petit-Mars, constituée de 7 logements, à hauteur de 28 000 €

 

 

 

  • La résidence ERDRE 1, à Petit-Mars, constituée de 4 logements, à hauteur de 12 634 €

 

 

 

  • La résidence CROIX JEANNETTE, à Bouguenais, constituée de 29 logements, à hauteur de 94 329 €

 

 

 

 

  • La résidence CLOS DES VIGNES, à Saint-Leger-les-Vignes, constituée de 5 logements, à hauteur de 20 000 €

 

 

 

 

  • Les CHENES VERTS, à Saint-Michel-Chef-Chef, constituée de 20 logements, à hauteur de 80 000 

 

 

 

 

  • La résidence HAMEAU DE L’EUROPE, à Sucé-sur-Erdre, constituée de 20 logements, à hauteur de 70 867 €

 

 

 

 

  • La résidence LA HERDRIE, à Basse-Goulaine, constituée de 14 logements, à hauteur de 56 000 €

 

 

  • La résidence LES TROENES, à Saint-Herblain, constituée de 43 logements, à hauteur de 95 209 €

 

 

 

  • La résidence LE PETIT PRE, à Saint-Herblon, constituée de 12 logements, à hauteur de 48 000 €

 

 

 

 

  • La résidence CADIVAIS, à Pont Château, constituée de 22 logements, à hauteur de 67 834 €

 

 

 

  • La résidence LA NOELLE, à Rezé, où 11 logements ont été rénovés, à hauteur de 18 289 €

 

 

 

  • La résidence LE RANZAI, à Nantes, où 8 logements ont été rénovés, à hauteur de 32 000 €

 

 

 

  • La résidence LE MOULIN GRIMERAULT, à Vair-sur-Loire, constituée de 12 logements, à hauteur de 36 355 €

 

 

  • La résidence MICHEL COLOMBE, à Nantes, où 16 logements ont été rénovés, à hauteur de 27 218 €

 

 

 

  • La résidence LES THUYAS, à Loireauxence, composée de 9 logements, à hauteur de 36 000 €

 

 

  • La résidence JULES VERNE, à Nantes, constituée de 4 logements, à hauteur de 16 000 €