Autres prêts immobiliers

Les prêts bancaires, non réglementés, sont délivrés par les établissements de crédits pour le financement de tout type d’acquisition.

Ne bénéficiant pas d’aide de l’État, ils ne sont pas soumis à des plafonds réglementaires.

  • Le prêt viager hypothécaire
  • Le prêt relais
  • Le prêt in fine

Prêt viager hypothécaire

Le prêt viager hypothécaire, qui est différent de la vente en viager et de l’hypothèque classique, permet d’emprunter une somme d’argent en contrepartie d’une hypothèque sur un bien immobilier. Au décès de l’emprunteur, l’organisme financier se rembourse en revendant un bien immobilier mis en garantie.

Toutefois, il est possible aussi d’effectuer un remboursement anticipé.

De quoi s’agit-il ?

Le prêt viager hypothécaire permet d’emprunter une somme d’argent. Pour cela, l’emprunteur place un bien immobilier en garantie.

L’emprunteur peut utiliser la somme empruntée pour tout projet personnel (voiture, voyage, séjour en maison de retraite). En revanche, il ne peut pas utiliser ce prêt pour financer une activité professionnelle.

Ce type de prêt est souvent utilisé par les personnes âgées.

La personne qui demande un prêt viager hypothécaire doit bien évidemment être propriétaire d’un bien immobilier.

Le prêt relais

Ce prêt, que l’on pourrait également appeler « Prêt Achat Revente », est proposé aux propriétaires qui souhaitent acquérir un nouveau bien immobilier avant d’avoir vendu leur bien mis en vente.

Il y a 3 types de prêt relais :

Le prêt relais sec :

Ce type de prêt relais est proposé par la banque lorsque la valeur du nouveau bien immobilier est inférieure ou égale à la valeur du bien vendu.

Ce n’est finalement qu’une simple avance financière en attendant le remboursement par la vente du 1er logement.

L’emprunteur ne rembourse alors que les intérêts d’emprunts pendant le temps imparti. Il est donc préférable de vendre rapidement le 1er bien.

Le prêt relais accompagné d’un prêt immobilier :

Lorsque les fruits de la vente du 1er bien immobilier ne suffisent pas à financer l’achat du nouveau logement, l’emprunteur devra alors faire un prêt complémentaire.

Tant que le 1er bien n’est pas vendu, l’emprunteur rembourse mensuellement les intérêts d’emprunt de son prêt relais, avec en plus des mensualités pour son prêt immobilier complémentaire.

Le prêt relais avec franchise totale :

Cette formule est accordée pour une période de 24 mois. Ce prêt est assorti d’une période de franchise totale, ce qui signifie que les intérêts ne sont pas remboursés mensuellement, mais en une seule fois, à l’échéance en même temps que le capital emprunté.

Cette période de franchise totale peut s’étendre jusqu’à 12 mois. A son terme (dans le cas où vous n’avez toujours pas vendu le bien et soldé le prêt), vous payez mensuellement et durant les 12 mois suivants les intérêts dus, majorés des intérêts cumulés de la 1ère année.

Prêt in fine

Ce prêt est essentiellement destiné aux investisseurs qui souhaitent financer un bien immobilier destiné à la location.

Son remboursement se fait en 2 étapes :

  • Pendant toute la durée du prêt, l’emprunteur ne rembourse mensuellement que les intérêts d’emprunts.
  • Le capital emprunté n’est remboursé qu’au terme de l’emprunt, en une seule fois.

La banque s’assure de la capacité de remboursement de l’emprunteur en lui imposant le versement mensuel sur un produit d’épargne (assurance vie) d’un montant préétabli.

Le principal avantage de ce prêt est fiscal. L’investisseur peut déduire de ses revenus locatifs les intérêts d’emprunts dont le montant total est plus élevé que pour un prêt classique.